Old School Music

dealing with punk rock, speed/thrash and other music styles of the 80ies and beyond, a webpage connected to Red, Black & Green

Friday, May 18, 2012

DE JUVISY A SHANGHAI Si tu avais un uniforme et une cause à rallier, qu'est-ce que tu ferais? Converses, Dickies, rangers, bomber, ceintures cloutées, perfectos ou vestes en jean? Chaînes de vélo, batte de baseball, parcmètre de la rue Oberkampf ? Te moquerais-tu de tes congénères parce que tu n'as jamais vu de rockers gothiques, ou bien irais-tu traîner avec des skinheads, habillé en disciple de NWA ou South Central Cartel? ALERTE RONGEURS, LA CHASSE EST OUVERTE ! Pour ceux et celles qui n'ont pas repéré les allusions diverses, on va parler d'un groupe rock banlieusard des années 70. Officiellement fondé en 1979, La Souris Déglinguée, selon des sources qui s'autorisent à penser, serait plutôt contemporaine d'orchestres comme les Dogs ou Strychnine, voire Trust, Bijou ou Téléphone. Les influences du groupe, ce sont d'un côté Lou Reed et le glam rock britannique ( Bowie, T-REX), de l'autre le rock'n'roll des pionniers et le rockabilly ( Gene Vincent, Carl Perkins, Chuck Berry), pour résumer. Peut-être que si Rikko, le bassiste, avait empoigné une contrebasse, La Souris serait devenue les Stray Cats à la place du calife. Ou mieux, les Forbans, vous savez, le groupe punk fou furieux de Bébert au chant. "Chante, chante, danse et mets tes baskets, chouette, c'est sympa tu verras (...) vas-y ramène-toi, je veux tout le monde chez moi!". Et bien non, Tai Luc ( chant & guitare), Jean Pierre ( guitare), Rikko ( basse) et Jean- Claude ( batterie) hantent le Rose Bonbon, le Gibus ou le Golf Drouot. Enfin, pour le Golf Drouot, ça dépend des jours, ils sont mal vus les Rongeurs. Un peu plus sauvages que les autres? C'est sûr que si pour eux ( LSD) les Sex Pistols sont un "boys band" nourri aux Beatles... En tout cas, il n'y a pas de place pour La Souris Déglinguée dans une "grande" maison de disques en 1979-80. C'est bizarre, ça me rappelle un groupe qui faisait la fête dans un studio au lieu de peaufiner un morceau baptisé "le Temps Passe", en 1991...je dis ça, je dis rien. LSD choisira l'autoproduction (et l'aide de l'entourage) pour sortir un 45T, "Haine Haine Haine/ Garçons Modernes" NOUS VIVONS TOUS DANS UNE ERE DE VIOLENCE "Nous sommes le réseau, la toile de l'araignée, comme un poisson dans l'eau, on essaie de s'infiltrer". Ils essaient, ils essaient, les Rongeurs ( certains diraient "les Muridés"), mais ce n'est pas vraiment un groupe pop. Ils nageraient plutôt à contre courant. Rappelle-toi, en plus France 3 vient encore de te marteler la vision officielle [de l'ambiance] des années 80, Goldmann, Karen Chéryl, Partenaire Particulier, Daho, Jean Pierre Mader, France Gall & Michel Berger ( "Babacar, où es-tu, où es-tu"... il joue dans Les Pisseux et te fracasse sa gratte sur la tête...ooops..désolé). Après on a des gens moins lisses comme Bashung, Balavoine, Gainsbourg, Thiéfaine, et une poignée de secondes pour te parler du rap, du rock alternatif et de tout ce qui reste. Tai Luc aura beau dire "Et même si tu penses que c'est la merde en France, pourquoi t'es encore là et pas barré ailleurs?", la pilule est dure à avaler. Heureusement " tous les gens comme toit et moi forment à eux seuls une nation", les banlieusards, les fellagas, le détachement féminin rouge, les Yasmina P.A., ceux qui "trop arabes ou trop nègres, sont coincés dés l'entrée", les demoiselles de Vientiane et les Brigitte Bardot cambodgiennes. La fameuse "raïa" immortalisée aussi par Wunderbach, du parigotisme typique. On remarquera que cela date du début des années 80, et en 86, un groupe influencé par l'adjoint de San Antonio, les Béruriers Noirs, pour être clair, sortira un morceau appelé "Salut A Toi". Refermons la parenthèse. La Souris Déglinguée attire un public qu'on qualifierait aujourd'hui de "cailleras", de "jeunes des cités", "sauvageons", "sweats à capuches". A l'époque c'était pmutôt la veste de cuir, les santiags, les docs, n'est-ce pas Pierpoljak? Des rockers, punks, skinheads que Nadine, Claude qualifieraient de "musulmans d'apparence", "français d'origine étrangère", voire "clandestins à rapatrier". Des jeunes turbulents qui aujourd'hui écouteraient Booba, Rohff et les autres. Un groupe en dehors du showbiz, un following bigarré et basané, ça ne risque pas de finir chez Guy Lux, "Champs Elysées" ou chez Jacques Martin. Jacques Martin? Et bien si, pourtant, La Souris Déglinguée interprète en playback "Parti De La Jeunesse" en 1984. RENEGATS ET DROIT CHEMIN On reproche à La Souris Déglinguée le fait qu'il y ait quelques éléments très à droite dans leurs concerts, pour faire dans l'euphémisme. Personnellement je n'ai pas eu l'honneur de croiser Alex Poniatowski, Gérard Longuet ou Hervé Guaino( oui, l'homme de Dakar 2007, je le mets là, je pourrais citer un parfumeur aussi, à qui MC Bees a rendu hommage au Nouveau Casino) au Bataclan en 2010 ou à la Flèche d'Or en 2011. Blague à part, certains me répondront que je n'étais pas là au milieu des années 80. Maintenant, si des acharnés d'extrême droite peuvent soutenir un groupe qui leur parle de l'origine de la svastika, de la discrimination dont sont victimes Noirs et Maghrébins, qui les abreuve de détails sur le continent asiatique, so be it. Si en plus ce groupe plonge dans le milieu rap et ragga, avec l'album " Banzaï" par exemple en 1991, en pleine époque des "bandes Zulu", des Black Dragons, Requins Vicieux, ça devient du masochisme pour adeptes de la suprématie blanche, non? Et pour enfoncer le clou, LSD prend le Suprême NTM 93 en première partie. Comme tout le monde le sait, Arsenik a pris Loudblast en première partie depuis, Stomy Bugsy a enregistré un duo avec Marylin Manson et Médine part en tournée avec 8°6 Crew... Peu convaincus par cette démonstration bancale, les bonnes âmes objecteront, soit qu'il existe certains groupes bonehead ayant écrit des morceaux ska ( Evil Skins par exemple) alors que jusqu'ici, et ce n'est pas Sizzla qui me contredira, la Jamaïque n'est pas vraiment le Walhalla des bons [guerriers] aryens, soit que la Souris, pour subsister, s'est lancée dans le "groove" pour vendre quelques disques, brutalement en 1990. Ok, et Ophélaïe No Souçaille, elle est encore dans le move, hein? Et Vibe? Et K-Mel d'Alliance Ethnik? J'entends déjà des voix me dire "laisse les tranquilles, ils ne t'ont rien fait". Sinon demandez à Marco Prince et anciens FFF, Juan Rozoff, Sidney, anciens de Malka Family, si ça paie bien le funk et la soul (de qualité), en France. Demandez à Jalane, K-Reen, Hasheem ou même Topaz. Mais nous nous égarons....LSD, comme The Clash finalement ( ou The Slits) a incorporé graduellement d'autres éléments à son rock battant le pavé. Du ska/ rocksteady/reggae, puis du jazz (et un saxophoniste, Muzo), et ce qu'on appelle la World music, avec une option sur l'Asie. Le folklore de la zone mondiale? Le cosmopolitisme? Tai Luc souligne d'ailleurs que le chanteur des "skins du Mal" est d'origine iranienne, donc pas un Gaulois de souche comme Nadine Maure-ano, l'as-tu déjà oubliée ?! Et pour ceux qui ne se limitent pas au microcosme rap ( donc peu nombreux sur Zikaload, hahaha!), on peut faire un parallèle avec un groupe, banlieusard aussi, du côté de Londres, SHAM 69, qui malgré une "ligne éditoriale" anti-fasciste, attire beaucoup de neusks liés au National Front, des boneheads quoi ( je fais la correction, anticipant l'ire du crew Rudies back in town). LE MONDE DE DEMAIN Je ne suis pas sûr que Stomy B, Pash, Papillon ou même Gurujee & Parano Refré puissent me parler d'un EP des Dead Kennedys, d'un live des Decibelios, d'un 45T de Slime ou d'une VHS de Colera ( le groupe punk brésilien). Alors que le père Tai Luc semble être en possession d'enregistrements de "Deenastyle" ( Radio Nova), de 45T rares de TSN et de vinyles de EJM. Bon, il ne rivalise sans doute pas avec G-Wax et Esozé L en matière de k7 de "Westcoastla", mais personne n'est parfait. Il ne suffit pas de réquisitionner les rimes en "aille", d'autant plus qu'une certaine Brigitte, même si elle peut évoquer les cochonnailles lors de parties de chasse en Sologne, est hors sujet, il faut l'authenticité, le "keep it real", et LSD se trouve mieux placé que Johnny et le trio de déserteurs ayant abandonné l'esprit Abdoulay il y a quelques années (enfin deux d'entre eux, le bon docteur étant exempté). 2 Bal 2 Neg ne savent que faire, pour Arsenik quelques gouttes ont suffi, les Rongeurs séjournent de temps en temps en Asie, qui quoi qu'il advienne, semble leur appartenir, le temps de quelques festivals. Après les sabreurs manchots et les hirondelles d'or, les souris troubadours? Histoire à suivre.... Discographie sélective " La Souris Déglinguée" 1981 - "Eddy Jones" 1986 - "Banzaï" 1991 - "Glaz'art live" 2006 ( CD & DVD) site sur les skinheads et le ska Rudies back in town site officiel de LSD La Souris Déglinguée

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]

Links to this post:

Create a Link

<< Home