Old School Music

dealing with punk rock, speed/thrash and other music styles of the 80ies and beyond, a webpage connected to Red, Black & Green

Monday, January 25, 2010

Lunga Vita Ai Ribelli Oi ...

Peut-être serait-il enfin temps d'aborder le fameux concert du 21 novembre 2009 au Floride à Nantes, où se produisaient, sans Léon Zitrone, Philippe Bouvard et Guy Lux, et encore moins Jacqueline Joubert, les Robust Rocks, les Janitors, et Nabat... peut-être, en effet. En arrivant à Nantes, je reconnais le chemin, retrouve le même hotel près de la gare, et fonce vers le Floride (enfin à pied, donc "escargote" jusqu'au lieu du concert), en m'arrêtant pour prendre quelques photos, notamment les affiches du crew DGC vantant l'album de LMC Click (décidément ils sont partout et efficaces, il y a même une affiche dans les studios de Béton ), et les "brûlures"...arrivé au Floride, d'abord ce sont les balances (des Robust Rocks je crois), et Mr Tino ( JANITORS) préfère attendre un peu pour les itws, l'équipe italienne étant partie visiter la ville ( très bonne idée). Je précise qu'on ne m'envoie pas dehors manu militari, et on ne me demande pas ce que je fais là ( c'est pas comme à la Scène Bastille, hein? ok j'exagère un petit peu), bref sur les conseils avisés de Ben UVPR je pars moi aussi visiter les environs, les maisons à moitié démolies et très ornementées (encore des brûlures), les bateaux, et puis les bords de Loire, et le fameux Eléphant géant ( visite payante donc on ne fait que passer...).

Il se fait faim et soif ( on approche de 18h, et en plus une pluie fine fait son apparition remarquée), donc on s'enfonce dans la ville pour trouver un kebab ou une sandwicherie haut de gamme ( merguez frites, steack frites, brochettes ou autres, le caviar ce sera la prochaine fois)..rien, en tout cas dans un périmètre restreint ( pas la peine de se perdre non plus, surtout si on m'attend de l'autre côté), donc je reviens devant un bar négligé dans un premier temps et me nourris. Tu veux le menu, faut payer mon petit pour plus de détails. Au retour, on me dit que j'ai loupé les Italiens de peu...pas de chance, alors on potasse les questions pour Janitors et Robust Rocks devant l'entrée...il y a du monde qui arrive, c'est pas un concert Kampustourisk sans la Pablo's team ...

Et puis je vois arriver quelqu'un dont le visage m'est familier, tranquillement, sans garde du corps (quoique, un coup de béquille peut être dangereux ), sans garde rapprochée, et pourtant c'est l'une des figures historiques de la Oi italienne, de la Oi tout court. Je demande si l'itw est possible, et me prépare à souffrir ( les itws en anglais, et en live jusqu'ici je n'en ai que 2 au compteur, enfin une et demi) lorsqu'on me propose donc une traduction simultanée (merci Anna). Et c'est parti, enfin pendant 5 minutes parce qu'on est près du bar, et quelqu'un décide de passer un disque (pour m'encourager dans la difficulté? just joking), donc nous nous rabattons, Maître Steno, Anna et moi, dans les loges, plus haut...Et là nous devisons pendant près d'une heure et demi, sur Nabat, les années 70, le cinéma de genre italien, et j'obtiens un scoop, non seulement il y aura un volume 3 des archives Nabatiques (je rappelle qu'un certain trublion a mis le vol 2 en playlist de Radio Campus Tours cet été, et apparemment le staff directeur ne s'en est pas remis, faut dire que "Nichilistaggio" plus d'une fois par jour avec ses "Oi Oi Oi Nichili-chili", ça doit traumatiser le geek, le nerd ou le bobo ) mais le groupe se reforme et compte enregistrer un album.. donc ce n'est plus seulement le Steno & Laida Bologna Crew. J'apprends par ailleurs que BASTA ( ceux de "Nessun Pudore") s'est reformé, et j'ai droit à une exégèse de quelques morceaux comme justement "Nichilistaggio", "Un Altro Giorno Di Gloria", "Laida Bologna" ( mais ça, L.B. , c'était plus connu, en tout cas pour les lecteurs de (feu?) UVPR zine). J'apprends aussi que (je vais dire autre chose que le féminin de "maître") Pr Anna est une consoeur, officiant à Radio Libertaire le dimanche soir. Et puis pour Maître Alex, une info de taille, le cinéaste Tinto Brass vient de Bologne (d'accord, ce n'est pas ce qu'on remarque dans son oeuvre au premier abord, si on n'y a pas mis les pieds). Après avoir décliné l'invitation du crew Nabat à se joindre à leur repas ( ben ouais, une once de "professionnalisme", j'ai un concert à couvrir, et on entend les Robust Rocks à l'oeuvre...), je m'éclipse en priant pour que l'enregistreur n'ait pas fauté...parce qu'à ce stade, c'est la batte de baseball sur le H4N si l'itw est dans les limbes, peace, love , unity and having fun ok, mais il y a des limites au "zulu-isme", n'est-ce pas Joey Starr ?

Je ne sais pas si c'est qu'ils déclament lorsque j'arrive ou un peu après, mais voilà ce que j'entends en arrivant dans la salle "Une chanson sur les misogynes, parce que c'est des mecs bien".. Ah, la finesse de la Oi niortaise! ROBUST ROCKS qui termine son set par un titre crust... Dans la salle j'aperçois Maître Raf d'ATTENTAT SONORE ( réquisitionné un peu plus tard), et en fond sonore, en entracte quoi, défile l'album "Réalité" de Camera Silens, notamment "Classe Criminelle". Que demande le peuple, hein? Non, pas un lipdub d'Alain Juppé . Que dire sur Robust Rocks, par moments c'est pas très carré, mais ça tourne bien. Il y a moins de monde semble-t-il que pour les Trotskids ( cela dit peut-être que la fois dernière il y avait les publics Oi et Hardcore, là c'est surtout une affiche Oi...mais je crois que les gens arriveront en force avec Nabat, avec le recul, sinon regardez les photos de nuques et comptez les moutons, dont moi ) . Arrivent les JANITORS (entre temps je suis parti interviewer un disquaire qui a son stand devant le bar, et j'ai attrapé le dernier numéro de I Believe In Myself) , et dans le public, que des gens connus de mes services, puisqu'il y a Lionel, chanteur des RUDES ( j'avais vu le batteur lors de mon arrivée à 17h environ au Floride), que je n'arriverai pas à réquisitionner comme Mr Raf, mais bon .. la salle s'est un peu plus remplie, le chanteur chambre le groupe d'avant (Niort, banlieue de La Rochelle?!), apparemment quelques skinheads du même coin ( le "7-9") ont fait le déplacement. The Undead en a également profité pour se ruiner ( IBIM et T shirt Nabat). Sur les Janitors, comme je connais très peu de morceaux, je dirai juste que le set était plus énergique que celui des Headliners, d'après mon souvenir, en rappel ils ont joué "Chip On My Shoulder" de Cocksparrer et "4Q" de Blitz (et avant je suppose des titres du EP "Bloody Boredom" et de l'album, mais comme j'avions pas révisé avant de venir...). Après Tino et Cie, la sono balance du Dead Kennedys ( ils auraient pu mettre du Carla, ok c'est facile , remarque à quand une reprise de "Lavoro" en duo avec Jean Jacques Goldman à la Garden party du 14 juillet, hein?) , et la Mer morte s'ouvre, NABAT est là... je crois que le premier titre joué fut "Lunga Vita Ai Ribelli Oi", après je donne la setlist dans le désordre, "Laida Bologna" bien sûr, "Lavoro", "Ti Sei Fermato Ad Ascoltare Mai?", "Italia Degli Sfruttati", je crois qu'il y a eu "Lopez", bien sûr "Nichilistaggio", "Asociale Oi", "Scenderemo Delle Strade", "Nabat", et puis en morceau d'anthologie ( dommage, j'avais arrêté d'enregistrer) "Tempi Nuovi" avec son "Oh Oh Oh Eha Eha Eha" ( bon il y aura Cameroun- Italie en match amical au mois de mars, alors faut muscler l'italien donc je fais des efforts, heureusement que c'est pas Cameroun Japon, cela dit je ne crois pas que Cobra se soit reformé ) qui s'est éternisé parce que tout le monde chantait, y compris Der Undead (et même que ça fait mal à la gorge quand ça dure). Un regret de taille, il n'y a pas eu "Un Altro Giorno Di Gloria", sinon c'était parfait. Après le concert, négociations pour faire un plateau interview, avec journalistes triés sur le volet, comme à 100% Foot, avec donc Raf , Robust Rocks à 50% et Janitors à 100% (interview très instructive d'ailleurs, à décoiffer Yves Calvi, Bruce Toussaint ou Arlette Chabot). Mais attention, un scoop de taille tout de même, le guitariste des Janitors connait la personne qui a réalisé le clip "Je Suis F" de Tout Simplement Noir....ah toujours ce couple infernal chez MB, Oi et Rap, rap et Oi , des asociaux, quoi!
Allez, un petit coup de Oi Italienne , d'accord? Et encore un autre!

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]

Links to this post:

Create a Link

<< Home